Théories Linguistiques en Dialogue
La série de colloques Théories Linguistiques en Dialogue doit sa création à Laurence Vincent-Durroux, professeur de linguistique anglaise à l’université Grenoble Alpes, après un début de carrière à Montpellier où se sont déroulées les deux premières sessions. Ses collègues anglicistes du LIDILEM se sont ensuite impliqués à ses côtés pour développer le projet annuel.
Dès le début, leur visée a été de présenter comment l’analyse d’un même thème peut être enrichie quand elle s’appuie sur plusieurs théories.
Ainsi, chaque année depuis 2013, des conférences sont organisées autour d’un sujet propre à la linguistique.
Par conséquent, l’objectif principal des Journées TLD est d’aborder un sujet d’étude de manière plurielle pour mieux en cerner les enjeux. Plusieurs linguistes sont invités à apporter leur approche théorique sur un corpus identique, établi au préalable. Si pendant longtemps les théories divergentes étaient considérées comme des adversaires, le but des journées TLD n’est pas de mettre en compétition les différentes idées mais de les prendre en compte pour leur complémentarité, avec écoute et respect.
Ce concept permet donc une approche beaucoup plus riche et complète des phénomènes linguistiques qu’elle revisite de cette manière.
 
Centré initialement sur l’anglais, le cycle TLD s’est ensuite ouvert à des dialogues avec le français, fondés sur des données communes comparables, afin de nourrir les échanges théoriques au sein du LIDILEM (partenariats ponctuels avec des collègues francisants) et au-delà (communicants invités). Les prismes d’étude sont en effet en partie différents selon les traditions linguistiques de telle ou telle langue.
 
Vous trouverez ci-dessous les programmes et corpus communs des différentes éditions de
Mis à jour le 27 avril 2020