L’axe 4 du laboratoire regroupe des actions qui ont comme point commun d’analyser des phénomènes socio-langagiers en contexte, qu’ils soient de nature linguistique, discursive, interactionnelle, multimodale ou encore représentationnelle/idéologique.
Les analyses peuvent être menées sur des grands corpus ou des données massives, sur des corpus construits à partir de démarches ethnographiques et/ou qualitatives, sur des données numériques, sur des observations de situations écologiques d’apprentissage ou de socialisation ou encore sur des données élicitées. Quelles que soient les démarches empiriques ou les données privilégiées, les chercheuses et les chercheurs de l’axe développent principalement des analyses variationnelles ou interactionnelles de productions linguistiques, des approches sociophonétiques, des analyses de discours et/ou de contenus.
Ces analyses sont mises en relation avec des questionnements proprement sociolinguistiques qui ont trait à la structure, aux fonctions et aux perceptions de l’hétérogénéité linguistique, ainsi qu’aux facteurs extra-linguistiques, socio-spatiaux, de genre, développementaux, identitaires qui y sont liées. Plusieurs actions également ancrées dans les autres axes de recherche du Lidilem (description, didactique, acquisition) proposent des travaux autour des thèmes de la médiation et de l’accessibilité (en contextes de surdité ou de migration), de la violence verbale, des discussions philosophiques.