Les objectifs de l'action se situent simultanément dans le champ de la recherche fondamentale et de la recherche appliquée. Il s'agit, en s'appuyant sur les ressources d'analyse offertes par un outillage logiciel (outils d'annotation et d'exploration textuelle), de mettre en évidence les étapes-clefs de l'acquisition et du développement des compétences de production d'écrit aussi bien sur le plan morphographique (maitrise orthographique notamment) que sur le plan textuel (gestion de l'organisation du texte sur les plans macro et micro). De ces analyses découleront des propositions didactiques à tous les niveaux de scolarité : primaire, secondaire, enseignement supérieur, qui seront autant que possible testées en s'appuyant sur notre réseau au sein de l'Éducation nationale.

Pour les 5 ans qui viennent, on envisage d'exploiter les corpus constitués (Scoledit, Littéracie avancée) en les enrichissant d'annotations qui repèrent et typent les phénomènes étudiés, afin de produire des analyses qualitatives et quantitatives de ces phénomènes. Les propositions didactiques formulées seront si possible testées et évaluées sur une (ou plusieurs) cohorte(s) via un suivi longitudinal.

Une approche contrastive de l'acquisition des aspects orthographiques et textuels en français, italien et espagnol sera développée pour le primaire, de façon longitudinale, dans le cadre de collaborations avec une équipe de recherche espagnole (université d'Almeria) et une équipe de recherche italienne (université de Milan).Les objectifs de cette action sont de développer des méthodes et analyses en linguistique contrastive (LC) et de rendre compte des apports de la linguistique de corpus à la LC.

Partenariats :

Académie de Grenoble (recueil en classe) http://www.ac-grenoble.fr/

Université d’Almeria https://www.ual.es/fr

Université de Milan https://www.unimi.it/en

Mis à jour le 4 mai 2020