Parler en maternelle est un enjeu primordial dont tout le monde est conscient. Contrairement à ce qu’on peut imaginer, travailler le langage oral ne se fait pas juste en parlant. Notre réflexion porte sur les différentes situations qui facilitent la parole des enfants et sur l’adéquation des supports et matériels utilisés à un objectif langagier précis : prendre la parole à bon escient, utiliser les adjectifs, allonger la longueur des énoncés, …

Ce travail s’est initié en collaboration avec la DSDEN de l’Isère et le Rectorat de Grenoble dans le cadre des formations sur la mise en place d’ateliers Langage oral à partir de l’album jeunesse. Nous avons proposé dans ce cadre une grille de positionnement qui facilite l’évaluation du langage oral des enfants de maternelle. Cette grille se révèle un outil facile d’utilisation, qui permet de mettre en évidence les étapes acquises dans le développement normal du langage et celles qui restent à actualiser.

Ce projet s’intéresse à toutes les interactions qui permettent à l’enfant de s’exprimer dans un cadre sécurisé, en diversifiant les situations et les expérimentations. Le lien avec les familles est pensé comme une occasion de valorisation des compétences langagières de l’enfant : la participation des familles est primordiale et incontournable comme lieu premier de l’interaction langagière. Les familles sont intégrées dans une approche considérant le plurilinguisme et la diversité linguistique comme des atouts dans le développement du langage de l’enfant : entendre/parler plusieurs langues n’empêche de les apprendre dans leur complexité respective.

Dans l’objectif d’accompagner ces acquisitions langagières au mieux pour tous les enfants, cette action cherche à mener une réflexion conjointe avec les enseignants et acteurs de terrain pour proposer et évaluer des outils facilitant la mise en place de situations favorables à la prise de parole des enfants.

Un deuxième volet pose la question de l’évaluation des compétences langagières. Il s’appuie sur la constitution d’un corpus de vidéos qui sont transcrites, annotés et analysées afin de caractériser les différentes étapes langagières et leur évolution en fonction de l’âge des enfants (en lien avec la grille de positionnement).

Un troisième volet plus didactique concerne l’étude des gestes professionnels des enseignants lors des activités spécifiques centrées sur le langage grâce au corpus recueillis auprès des enseignants/animateurs en situation de classe ou d’ateliers langages.

Mis à jour le 30 juin 2020