Cette action mobilise des chercheur·es des 3 axes du laboratoire à travers l'analyse du discours et des projets de recherche-action (interventions, sensibilisation, formations…). De façon déjà très soutenue, la médiation est au centre des préoccupations des chercheur·es et les interventions dans la société civile sont déjà très nombreuses (Pjj, milieu scolaire, serious game… ).

Les objectifs de cette action sont de réaliser des descriptions discursive et sociolinguistique de la violence verbale, du discours de haine et des contre-discours / discours alternatifs. Cette action permet d’adopter une ethnographie numérique, démarche sociolinguistique peu développée au sein du Lidilem (perspectives éthique et méthodologique)

L'action a permis de constituer une équipe internationale Draine (40 chercheurs) qui envisage des séminaires-colloques tous les deux ans (2020 Bruxelles, 2022 Chypre 2024, Pise) sur des recherches autour des discours de haine et associés.
 
Mis à jour le 4 mai 2020