Aller au contenu principal

Parler à l'école maternelle

Parler en maternelle est un enjeu primordial dont tout le monde est conscient. Contrairement à ce qu’on peut imaginer, travailler le langage oral ne se fait pas juste en parlant. Notre réflexion porte sur les différentes situations qui facilitent la parole des enfants et sur l’adéquation des supports et matériels utilisés à un objectif langagier précis : prendre la parole à bon escient, utiliser les adjectifs, allonger la longueur des énoncés, …

Ce travail s’est initié en collaboration avec la DSDEN de l’Isère et le Rectorat de Grenoble dans le cadre des formations sur la mise en place d’ateliers Langage oral à partir de l’album jeunesse. Nous avons proposé dans ce cadre une grille de positionnement qui facilite l’évaluation du langage oral des enfants de maternelle. Cette grille se révèle un outil facile d’utilisation, qui permet de mettre en évidence les étapes acquises dans le développement normal du langage et celles qui restent à actualiser.

Ce projet s’intéresse à toutes les interactions qui permettent à l’enfant de s’exprimer dans un cadre sécurisé, en diversifiant les situations et les expérimentations. Le lien avec les familles est pensé comme une occasion de valorisation des compétences langagières de l’enfant : la participation des familles est primordiale et incontournable comme lieu premier de l’interaction langagière. Les familles sont intégrées dans une approche considérant le plurilinguisme et la diversité linguistique comme des atouts dans le développement du langage de l’enfant : entendre/parler plusieurs langues n’empêche de les apprendre dans leur complexité respective.

Dans l’objectif d’accompagner ces acquisitions langagières au mieux pour tous les enfants, cette action cherche à mener une réflexion conjointe avec les enseignants et acteurs de terrain pour proposer et évaluer des outils facilitant la mise en place de situations favorables à la prise de parole des enfants.

Un deuxième volet pose la question de l’évaluation des compétences langagières. Il s’appuie sur la constitution d’un corpus de vidéos qui sont transcrites, annotés et analysées afin de caractériser les différentes étapes langagières et leur évolution en fonction de l’âge des enfants (en lien avec la grille de positionnement).

Un troisième volet plus didactique concerne l’étude des gestes professionnels des enseignants lors des activités spécifiques centrées sur le langage grâce au corpus recueillis auprès des enseignants/animateurs en situation de classe ou d’ateliers langages.

Actualités

Conférence " Exploration des compétences langagières en maternelle " à l'INSPE Valence le 11 mars 2020

Membres

Responsable : Isabelle Rousset (IR)

Membres : Solange Rossato (MC LIG), Laurence Buson (MC), Isabelle Estève (MC), le service Santé Scolaire de la ville de Grenoble

Avec la participation au fil des années d'Elisabeth Latapie (retraitée de la DSDEN), Christine Lequette (Médecin conseil auprès de la Rectrice), plusieurs Conseillères pédagogiques et enseignantes dont particulièrement Anne-Cécile Despinasse, Frédérique Bouvier, Valérie Battistini, Laura Terpent, et Phyllis Graff, Jean-Luc Vidalenc et Julie Vidoire (étudiants du parcoursmédiations langagière et culturelle’ du Master Sciences du Langage), la circonscription de Saint-Martin d'Hère avec   Nathalie Penin (IEN), Marie-Line Cauquil (conseillère pédagogique) et une vingtaine d'enseignant.es.s, un grand nombre de stagiaires recherche (Lucie Chasseur, Morgane Rossignol, Magali d'Agostino, Hatie Borel, Ivonne Saldivar-Rodriguez, Noah Jourdan) et plus d'une vingtaine de stagiaires MEEF.

 

Projets & Publications

Publié le 12 février 2020

Mis à jour le 20 septembre 2023