Colloque

TLD 2020 : "Le nom propre : définition et délimitation"

26 novembre 2020 - 27 novembre 2020
Bien que de multiples travaux, de linguistique ou pluridisciplinaires, aient été consacrés au nom propre ces dernières décennies en France, qu’il s’agisse de numéros de revues, de thèses ou de monographies (ex. Kleiber 1981, Molino 1982, Siblot 1987, Gary-Prieur 1991, 1994, Jonasson 1994, Noailly 1995, Schnedecker 1997, Vaxelaire 2001, Leroy 2004, Manzano 2006, Markovits 2006, Lecolle et al. 2009, Cormier 2011, Laurent 2016a, 2016b, Laurent et Reggiani 2017, Reggiani 2017), la question de la définition et de la délimitation de la classe des noms propres ne semble toujours pas pleinement résolue aujourd’hui. Quant à l’anglais, malgré quelques travaux qui lui sont au moins en partie consacrés (ex. Coates 2006, Anderson 2007, Langendonck 2007, Hough 2016) et une thèse en cours (Philippe 2013-), l’étude du nom propre ne figure pas au premier plan des recherches actuelles. Par ailleurs, certaines publications anciennes s’inscrivent dans des cadres linguistiques théoriques qui ont pu évoluer depuis, tandis que d’autres cadres théoriques n’ont pas exploré la question du nom propre, domaine, longtemps, de l’onomastique et non de la sémantique, car vu comme dépourvu de signifié.
Dans l’esprit des journées Théories linguistiques en dialogue, nous souhaitons donc reprendre la question du nom propre, en examinant plus particulièrement les problèmes liés à la définition et à la délimitation du nom propre en français et en anglais. Pour cela, nous proposons de faire se croiser : l’apport de plusieurs cadres théoriques, la mise en évidence de phénomènes spécifiques, l’observation de corpus parallèles en deux langues (l’anglais et le français). Plusieurs gros plans viendront enrichir la perspective.
Les interventions auront pour objectif de s’interroger sur la définition et la délimitation du nom propre, en situant notamment le nom propre par rapport au nom commun, en distinguant classe grammaticale et fonctionnement en discours, en posant la question de la détermination du nom, ou encore en précisant le rôle joué par la métonymie et l’antonomase dans les changements de catégories.
Les cadres théoriques sollicités seront la psychomécanique du langage, la syntaxe génétique, la théorie des opérations prédicatives et énonciatives, la grammaire cognitive, la théorie de la nomination. La caractérisation des formes orales des noms propres enrichira les analyses proposées sur des corpus parallèles fournis aux intervenant, en anglais et en français.
Les gros plans envisagés, souvent hors cadre théorique spécifique, porteront notamment sur la dénomination toponymique et la formation des noms propres en Langue des Signes Française.
 
Références
 
Anderson, J.M. 2007. The Grammar of Names. Oxford: Oxford University Press
Coates, R. 2006. Properhood. Language 82(2).
Cormier, A. 2011. Rôle de l'énonciation dans l'analyse linguistique du nom propre. Thèse de doctorat, Université Paris 10.
Gary-Prieur, M.-N. (dir.) 1991. Syntaxe et sémantique des noms propres. Langue française 92.
Gary-Prieur, M.-N. 1994. Grammaire du nom propre. Paris : Presses Universitaires de France.
Hough, C. 2016. The Oxford Handbook of Names and Naming. Oxford: Oxford University Press.
Jonasson, K. 1994. Le nom propre. Constructions et interprétations. Louvain-la-Neuve : Duculot. 
Kleiber, G. 1981. Problèmes de référence : descriptions définies et noms propres. Paris : Klincksieck.
Laurent, N. 2016a. La Part réelle du langage. Essai sur le système du nom propre et sur l’antonomase de nom commun, Paris : Champion, coll. « Bibliothèque de grammaire et de linguistique ».
Laurent, N. (dir.) 2016b. « Noms propres », Langue française, n° 190. https://www.cairn.info/revue-langue-francaise-2016-2.htm
Laurent, N. & Reggiani, C. (dir.) 2017. Seuils du nom propre. Limoges : Lambert-Lucas Editions
Lecolle, M. et al. (dir.) 2009. Le nom propre en discours. Carnets du CEDISCOR n°11. https://journals.openedition.org/cediscor/729
Langendonck, W. van. 2007. Theory and Typology of Proper Names. Berlin / New York: Mouton de Gruyter.
Leroy, S. 2004. Le nom propre en français. Paris / Gap : Ophrys.
Manzano, F. (dir.) 2006. Noms propres, dynamiques identitaires et sociolinguistiques. Cahiers de sociolinguistique n°11. https://www.cairn.info/revue-cahiers-de-sociolinguistique-2006-1-page-9.htm
Markovits, F. (dir.) 2006. Le nom propre. Corpus 50. https://revuecorpus.com/som50.html
Molino, J. (dir.) 1982. Le Nom Propre. Langages 66.
Noailly, M. (dir.)1995. Nom propre et nomination : actes du colloque de Brest, 21-24 avril 1994. U. de Toulouse-Le-Mirail.
Philippe, M. (2016-). Thèse de doctorat en cours, à Paris Sorbonne Université, sous la direction de Pierre Cotte. Nomination propre : Le nom propre comme outil d'une référence identitaire.
Reggiani, C. (dir.) 2017. Poétique du nom propre. Revue des Sciences Humaines n°327. https://www.decitre.fr/revues/revue-des-sciences-humaines-n-327-3-2017-p...
Schnedecker, C. 1997. Nom propre et chaînes de référence. Metz : Presses de l’Université de Metz.
Siblot, P. (dir.) 1987. Théories et fonctionnements du nom propre. Cahiers de Praxématique 8.
Vaxelaire, J.-L. 2001. Pour une lexicologie du nom propre. Thèse de doctorat, Université Paris 7.
 
Mis à jour le 12 mars 2020