Formation, Innovation pédagogique

Cette page décrit les principaux projets en lien avec les séminaires Pédagogies Multimodales.
IP-CAFES (InterPhonology : Czech, Arabic, French, English & Spanish) - 2018

IP-CAFES est un projet qui vise à identifier les traits phonétiques et phonologiques dans le discours des non-natifs (des profs qui font de l’EMILE) qui mènent à des problèmes de compréhension et/ou des jugements négatifs sur le locuteur en question. Il s’agit principalement de tests de perception à partir de textes qui seront lus et/ou du discours (semi-spontanés et certains traits seront modifiés avec des logiciels de traitement de la parole. Les résultats nous aideront à mieux cibler les points à aborder lors des formations d’étudiants et de formateurs.
Personnes impliquées : Daniel FROST, Alice HENDERSON, Laura ABOU HAIDAR, Radek SKARNITZL (Charles University, Prague, République Tchèque), Leticia QUEZADA VAZQUEZ (Universitat Rovira i Virgili (URV), Tarragona, Espagne)

La pseudo-synesthésie audition-colorée comme levier pour l’enseignement-apprentissage des langues (ACLEAL) - 2017-présent

Parmi les approches pour l’apprentissage des langues, certaines reposent sur la pluralité des ressources sensorielles et peuvent constituer une aide pour l’amélioration du répertoire phonémique. En considérant la théorie du double codage (Paivio, 1969) et la théorie de l’apprentissage multimédia (Mayer, 2005), ce projet fait l’hypothèse que, grâce à l’association mentale entre un phonème et une couleur, l’écoute du phonème pourrait rappeler la couleur et la vue de la couleur rappellerait la prononciation du phonème. Cela s’apparente à la synesthésie « audition-colorée » qui semble aider la prononciation et l’intonation en langue étrangère (voir Mroczko-Wąsowicz et al., 2013). L’objectif est ici de déterminer si 1) l’audition colorée peut être entrainée pour déclencher une pseudo-synesthésie à l’instar de Colizoli et al. (2012) ; 2) cette pseudo-synesthésie peut aider l’apprentissage de la prononciation de différentes langues étrangères.
Personnes impliquées : Émilie MAGNAT
Laboratoire : CERCLL (Centre d’Etudes des Relations et Contacts Linguistiques et Littéraires, Amiens)

Enseigner l’écrit à l’IUT via un dispositif hybride inspiré de CertiRedac - 2017-présent

Les compétences rédactionnelles peuvent être un point faible des étudiants de DUT, qui ont pourtant besoin de maitriser l’écrit en tant que cadres intermédiaires ou supérieurs. C’est particulièrement vrai pour les bacheliers professionnels, comme ceux accueillis à l’Éneps (École Professionnelle de l’Enseignement Supérieur). 
Une expérimentation didactique a donc été menée auprès d’un groupe d’étudiants de l’Éneps au département Génie Civil & Construction Durable de l’IUT1 de Grenoble. Le dispositif pédagogique utilisé adopte une approche intégrée de l’écrit, en articulant production écrite et travail explicite de la langue. Il est hybride à plus d’un titre, puisqu’il couple l’approche Grammaire en couleurs en présentiel à l’utilisation de la plateforme GrammOrtho en distanciel ainsi qu’au rendu de productions écrites tutorées. Chaque production écrite a ainsi donné lieu à trois versions consécutives, révisées en suivi des modifications par les enseignantes. 
Enfin le CCR (Certificat en Compétences Rédactionnelles) a été utilisé partiellement comme pré-test et post-test pour mesurer le progrès des étudiants et interroger le développement respectif des différentes composantes de leur compétence rédactionnelle.
Personnes impliquées : Maud GIFFARD, Cindy DE AMARALFrançoise BOCH
Laboratoire : LIDILEM

Projet Grammortho - 2016-présent

Le projet GrammOrtho a pour objectif de fournir une plateforme d’apprentissage en autonomie couvrant l’ensemble des besoins en orthographe grammaticale du français et adoptant une démarche inductive, en adéquation avec les recherches actuelles. Répondant à une forte demande sociale (en France et dans la francophonie), ce projet cible d’une part le public étudiant préparant son insertion professionnelle, d’autre part les personnes en situation d’emploi souhaitant monter en compétences à l’écrit.
Les modules GrammOrtho ont été conçus pour un public scolaire (Grammortho, version A) par Maurice et Christiane Laurent, dans le cadre de l’association UEPD (Une Education pour Demain) qui les édite et les diffuse. Le projet consiste à adapter ces modules pour un public adulte (GrammOrtho, version B). Quatre modules ont déjà été adaptés grâce au financement d’un projet de recherche appliqué (CertiRedac). Les six derniers sont financés par un budget Idex Formation, obtenu en janvier 2018, pour trois années. L’ensemble des modules sont testés entre 2018 et 2021 auprès des publics étudiants relevant des 4 composantes impliquées dans le projet (UFR LLASIC, Formation Continue, ESPE, Collège Doctoral), puis seront proposés à un large public d’apprenants, en France et dans tout autre pays francophone.
Personnes impliquées : Françoise BOCH, Florence ALLAUZEN, Sylvain COULANGE, Johanna RODRIGUEZ, Arthur DESOUTTER, Marion HENRI, Luce LAGRANGE, Maud GIFFARD
Contributeurs : Rosanne ZANINI, Rémi CARQUIN
Laboratoire : LIDILEM
Partenaire : UEPD
Lien vers l’application : https://www.uneeducationpourdemain.org/grammortho/

THEMPPO (Thématique prosodie et production orale) - Innovalangues - 2014-présent

La prosodie est la manifestation orale du lien entre le corps et la voix dans un contexte langagier. Elle apparaît comme un élément fondamental de la compréhension, de l’intelligibilité et de la confiance en soi dans une situation de communication. Or une des défaillances souvent pointées dans les formations en langues est la place réduite accordée à une correcte prise en compte de l’importance de la prosodie et de la dimension multimodale qu’implique toute expression et interaction orales impactant ainsi la qualité de la production orale. A cela vient s’ajouter un manque de moyens de stimuler et d’évaluer, sur un plan formatif, les apprentissages de cette dimension fondamentale du langage. Confrontés à une dimension qu’ils n’ont souvent pas appris à connaître et qu’ils peuvent difficilement expliquer, les enseignants privilégient alors tout naturellement l’écrit, plus individuel, plus cadré. L’équipe THEMPPO (THEMatique, Prosodie et Production Orale), qui évolue depuis 2013 dans le cadre du projet IDEFI Innovalangues (2012-2019), se propose, en réponse à ce manque, de forger des instruments donnant accès à une meilleure connaissance, intégration et transmission de la prosodie. Il s’agit pour THEMPPO également de partager ces instruments auprès de la communauté d’enseignants de langues de l’Enseignement Supérieur - et au-delà.
Ils fondent leur recherche pédagogique sur deux approches complémentaires : l’expérience silencieuse et le corps engagé qu’ils mettent en application dans des formations de formateurs. Ces approches permettent d’atteindre deux objectifs principaux : fournir aux enseignants de langues (et principalement d’anglais) des ressources pour améliorer la qualité de leur « présence » face aux étudiants d’une part et suggérer des pistes originales pour travailler la production orale en investissant la dimension corporelle du langage, en lien avec la prosodie, d’autre part. Un enjeu majeur sera ensuite de parvenir à conserver et transposer cette conscience du corps et de la voix dans une formation en ligne grâce à des vidéos-activités.
Personnes impliquées : Chris MITCHELL, Marieke DE KONING, Avril TREILLE, Rebecca GUY
Projet porteur : Innovalangues
Lien vers la page info : http://innovalangues.fr/realisations/themppo/

Kinéphones - 2014-2015

Toujours en cours de développement, l’outil propose une approche multimodale de la phonétique qui prend en compte des approches anciennes telles que l’approche Gattegno ou la méthode Borel Maisonny. Les phonèmes sont représentés par le signe phonétique, par une couleur ou par un geste. Cet outil s’adresse à des professeurs des écoles ou des formateurs en langue maternelle et étrangère. Dans le cadre d’une recherche-développement, nous menons des recherches complémentaires sur 1) l’effet de l’utilisation de l’outil sur le développement du répertoire phonémique ; 2) l’encodage en mémoire de différentes représentations et la provocation de la synesthésie pour l’apprentissage et 3) l’apprentissage d’une langue étrangère, pour l’entrée dans l’écrit en langue maternelle et étrangère.
Personnes impliquées :Jean-Marc COLLETTAMonica MASPERIEmilie MAGNATDaniel FROST, Yoann GOUDIN, Françoise BOCH, Solange ROSSATO
Laboratoires : LIDILEM, LIG, Innovalangues
Lien vers la page info : https://kinephones.hypotheses.org/
Lien vers l’application : http://kinephones.u-grenoble3.fr/

 

Pédagogie multimodale en contexte ASL - 2018

Actuellement en stage à l’ODTI (Observatoire sur les Discriminations et les Territoires Interculturels), en contexte ASL. Le projet est de concevoir une démarche de formation de formateurs basée sur une pédagogique multimodale fondée sur Silent Way avec une conscientisation phonologique de l’entrée dans une langue étrangère en turc. Ce projet se fera en deux étapes. La première étape est créer un atelier d’expérimentation en trouvant le point de rencontre entre la démarche ASL et le Silent Way qui sont deux "esprits" d’enseignement opposés. Cette expérimentation ouvrira ensuite sur la formation de formateurs qui sera le projet d’une éventuelle thèse, en construisant un panneau de sons en langue Turque.
(Les ASL sont des ateliers de Français animés en majorité par des bénévoles à destination d’un public migrant. Les objectifs de ces ateliers sont d’apporter aux apprenants une autonomie dans les espaces publics de la société française. Ainsi pour l’être, la langue devient un moyen de devenir un acteur social dans la société d’accueil.)
Personnes impliquées : Güler Yildirim (M2 Didactique des Langues FLES (UGA))
Laboratoire : LIDILEM
Organisme d’accueil : ODTI

Mis à jour le 30 janvier 2020