La revue Lidil présente les travaux des chercheurs sur la linguistique et la sociolinguistique, l’apprentissage et l’acquisition du langage, la didactique des langues, le traitement automatique des langues (TAL) et les technologies de l’information et de la communication pour l’éducation (TICE).
Ouverte aux collaborations interdisciplinaires, Lidil publie deux fois par an des numéros qui font l’objet d’appels à contributions et qui peuvent traiter une problématique précise ou bien embrasser une thématique beaucoup plus large. En outre, Lidil accueille désormais deux articles varia par numéro. Chaque projet de numéro est évalué par le comité de rédaction ; pour proposer un projet de numéro, contacter la direction scientifique, cf. rubrique contacts.

Tous les articles proposés pour une publication dans Lidil (thématiques ou varia) sont anonymés et leur publication est soumise à l’avis de deux experts évaluateurs, membres du comité de lecture.

Lidil est une revue pilotée par un comité de rédaction sous la responsabilité d’un directeur de publication et d’un rédacteur en chef. Elle est placée sous le contrôle scientifique d’un comité de lecture constitué de membres reconnus de la communauté scientifique française et étrangère.

Lidil parait deux fois par an (en juin et décembre) et publie des contributions majoritairement en français, mais aussi en anglais et en espagnol.

Tous les numéros sont désormais disponibles en format numérique sur le portail.
 

Organisation scientifique

Co-directrices de la revue LIDIL

Françoise Boch & Julie Sorba
Maitres de Conférences à l’Université Grenoble Alpes

Responsable de la rubrique Varia

Marinette Matthey
Professeure à l’Université Grenoble Alpes

Responsable des Notes de lecture

Beatriz Villa
Docteure en Sciences du Langage à l’Université Grenoble Alpes

Comité de rédaction

Françoise Boch (Université Grenoble Alpes)
Catherine Brissaud (Université Grenoble Alpes)
Florence Chenu (Université Lyon 2)
Marie-Paule Jacques (Université Grenoble Alpes)
Agnès Millet (Université Grenoble Alpes)
Aurélie Nardy (Université Grenoble Alpes)
Christian Surcouf (UNIL - Lausanne)
Agnès Tutin (Université Grenoble Alpes)
Virginie Zampa (Université Grenoble Alpes)

Comité de lecture

Georges Antoniadis (Université Grenoble Alpes)
Maria Candea (Université Sorbonne Nouvelle Paris 3)
Cristelle Cavalla (Université Sorbonne Nouvelle Paris 3)
Daniel Coste (ENS LSH)
Jacques Crinon (ESPE de Créteil)
Bertrand Daunay (Université Lille 3)
Jean-François De Pietro (IRDP – Neuchatel)
Christine Develotte (ENS LSH)
Cécile Frérot (Université Grenoble Alpes)
Laura Gardelle (Université Grenoble Alpes)
Sylviane Granger (Université catholique de Louvain)
Francis Grossmann (Université Grenoble Alpes)
Marie-Cécile Guernier (ESPE de Lyon)
Benoit Habert (Université Paris 10)
Anne Halté (ESPE de Metz)
Alice Henderson (Université Savoie Mont Blanc)
Thérèse Jeanneret (UNIL – Lausanne)
Olivier Kraif (Université Grenoble Alpes)
Patricia Lambert (ENS Lyon)
François Mangenot (Université Grenoble Alpes)
Marinette Matthey (Université Grenoble Alpes)
Michèle Monte (Université de Toulon)
Jean-Paul Narcy-Combes (Université Sorbonne Nouvelle Paris 3)
Iva Novakova (Université Grenoble Alpes)
John Osborne (Université Savoie Mont Blanc)
Samia Ounoughi (ESPE de Grenoble)
Jean-Christophe Pellat (Université de Strasbourg)
Marie-Claude Penloup (Université de Rouen)
Maria Antonietta Pinto (Université de Rome)
François Quet (ESPE de Lyon)
Françoise Raby (Université Toulouse 3)
Yves Reuter (Université Lille 3)
Marielle Rispail (Université Jean Monnet de Saint-Etienne)
Marion Sandré (Université de Toulon)
Mis à jour le 19 juillet 2019