Aller au contenu principal

Télécollaboration

La télécollaboration bénéficie aujourd’hui d’un intérêt en croissance rapide en tant que pratique pédagogique et en même temps en termes de recherche au niveau européen et mondial. Les recherches sur la télécollaboration au sein du Lidilem ont dans ce contexte une histoire déjà longue, ayant débuté au début des années 2000, avec une recherche-action autour du projet « Le français en première ligne » (formant à travers la pratique de futurs enseignants de FLE concevant des activités pédagogiques et échangeant en ligne avec des apprenants de FLE dans d’autres pays) d’une part, et en lien avec les projets d’intercompréhension mettant à contribution la télécollaboration (Galanet, Galapro, Miriadi – voir action « Distances et proximités dans l'apprentissage des langues: représentations, effets, approches plurielles »), d’autre part. Les focus de recherche sur la télécollaboration en langues se sont ensuite encore diversifiés en mettant à contribution d’autres contextes de télécollaboration, comme ceux des étudiants spécialistes d’autres disciplines (Lansad).

Notre équipe a ensuite été membre de deux projets européens ayant eu pour objectif de soutenir l’implémentation de la télécollaboration dans l’enseignement supérieur (Projet Erasmus multilatéral, Integrating Telecollaborative Networks into Foreign Language Higher Education Intent) et d’appuyer sur des résultats de recherche à large échelle ses apports potentiels en termes de développement des compétences non seulement des étudiants mais également des enseignants (projet Erasmus+ KA2, Evidence-validated Online Learning through Virtual Exchange, EVOLVE). Un projet de recherche intitulé Collaboration interculturelle dans les échanges virtuels :  favoriser engagement et apprentissage dans et au-delà des projets, financé par l’OFAJ (Office franco-allemand pour la jeunesse) est en cours. 

La télécollaboration est entendue ici comme étant des échanges en ligne entre des apprenants relevant d'institutions différentes, sur une certaine durée ; ces échanges étant structurés par des activités partagées, organisées et encadrées par les enseignants respectifs ou éventuellement des modérateurs.
En commun avec l’action TILAL, a lieu deux à trois fois par an le séminaire doctoral TED (technologies, échanges, dispositifs), visant un échange des doctorants autour de leurs questionnements actuels avec d’autres doctorants et des enseignants-chercheurs.

Cette action s’intéresse aux questionnements sur la scénarisation, aux interactions, à l'apprentissage et aux conditions d’apprentissage dans la télécollaboration.
Voici des focus actuels de nos recherches sur la télécollaboration :

  • les aspects ingénieriques des télécollaborations (formations hybrides intégrant une télécollaboration : quelles caractéristiques saillantes dans leur conception?)
  • l’importance de la présence sociale pour le déroulement des interactions et la perception de la télécollaboration par les participants
  • le rôle des relations interpersonnelles tissées entre les partenaires dans le développement des compétences interculturelles
  • le rôle des enseignants dans la planification et l’encadrement de la télécollaboration
  • le développement professionnel des enseignants à travers la mise en place de télécollaborations
  • les usages langagiers pouvant être observés durant les activités de télécollaboration et qui sont susceptibles d’être rapportés au contexte spécifique des échanges virtuels
  • pratiques translinguales dans les télécollaborations plurilingues : choix de langues, stratégies et attitudes selon le répertoire langagier des sujets, leur profil, leurs attentes et objectifs

Partenariats :

  • Partenariat avec la Westfälische Wilhems-Universität Münster en Allemagne (C. Neyret) dans le cadre du projet Collaboration interculturelle dans les échanges virtuels :  favoriser engagement et apprentissage dans et au-delà des projets financé par l’OFAJ
  • Partenariat dans le cadre d’une étude non financée sur la présence sociale dans la télécollaboration avec l’université de Chypre (D. Loizidou), l’université de Lettonie (D. Savlovska), Université Estadual Paulista, Brésil (S. Aranha et S. Cavalari)

Membres

Responsable : Elke Nissen (MC)

Membres Lidilem : Christian Degache (PR), Catherine Felce (MC), Catherine Muller (MC), François Mangenot (PU),  Dora Loizidou (docteure), Lada Achilova (doctorante), Elham Alkhalil (doctorante)

Membres hors Lidilem : Thuy An Ho (Docteure)

Projet associé

Eng@ge
 

Publié le 7 février 2020

Mis à jour le 23 novembre 2023