Cette action entrecroise les champs de la sociolinguistique interactionnelle et de la multimodalité, envisagée dans son acception large comme l’ensemble des ressources (vocales, gestuelles, visuelles,..) qui ont un rôle dans l’accès au sens/à l’information, dans la circulation du savoir, pour envisager les formes de médiation à l’œuvre dans la co-construction du sens en contextes exolingues et interculturels.

Les recherches menées dans cette action visent à renseigner le rôle de la multimodalité dans l’accès au sens, en analysant tant les stratégies de transmission du savoir et plus largement de médiations, que les problèmes de négociation du sens (malentendu/incompréhension) ainsi que les stratégies d’interprétation de l’information et d’appropriation des connaissances. Un focus plus particulier vise à renseigner l’implication de la multimodalité dans les problématiques d'accessibilité en contexte exolingue et interculturel (migration, surdité, notamment) et les médiations nécessaires à leur résolution. Il s’agit de concevoir des outils de médiation prenant en compte les compétences en littéracie des usagers  (compétences langagières multimodales nécessaires au traitement de l’information): leurs besoins informationnels, bagages linguistiques, scolaires, littéraciques, connaissances préalables, pré-discours (savoirs, pratiques, croyances) dans une démarche d’information adaptée

Dans le cadre du projet MIMNA (Médiation de l'Information pour les MNA), un outil non-linguistique pour les Mineurs Non Accompagnés ainsi qu'un guide d'utilisation à destination des professionnels ont été élaborés. Ils sont disponibles sur le site du projet : https://mimna.univ-grenoble-alpes.fr/. Ces livrables sont l'aboutissement d'une recherche-action entremêlant les besoins de transmission des professionnels et les besoins informationnels des MNA. La phase de dissémination de cet outil est amorcée. Les prochaines étapes de la recherche visent à la formation des professionnels, à l'élaboration de ressources pédagogiques à destination des professionnels et d'élaboration de ressources informationnelles issues du livret, ainsi qu'à l'évaluation de l'impact en terme d'apport informationnel pour les MNA. La phase 2 du projet MIMNA prévoit d'évaluer par ailleurs l'impact de ce livret sur la détresse psychologique de ces jeunes ainsi que leur empowerment. En outre, des perspectives de transposition de la démarche de conception non-linguistique de cet outil à d'autres contextes/d'autres publics font déjà l'objet de sollicitations du terrain. Cette perspective se situe également dans une démarche plus globale de recherche-action autour de la question de l'accès à l'information, entre autres perspectives qu’amènent notamment la dématérialisation des services publics autour de la littéracie numérique.
Mis à jour le 18 juin 2020